Décès d’Henri Pergaix, grande figure de l’ASPTT Limoges

16 avril 2021

Henri Pergaix est parti. Très attaché à l’ASPTT Limoges, il n’aura pas oublié de souhaiter bon vent à la nouvelle équipe de l’ASPTT Limoges Omnisports, avec discrétion, classe et bienveillance, comme toujours.

Fils de Georges Pergaix, ancien président du Comité Régional Olympique et Sportif du Limousin, Henri a pratiqué le handball dans les années 60, déjà à l’ASPTT.

C’est tout naturellement qu’il revient en 2003 pour occuper le poste de Secrétaire Général d’une ASPTT en pleine transition avec le désengagement des partenaires historiques France Télécom et La Poste.

Avec le nouveau bureau en place, il va affronter une période mouvementée où la survie du club est menacée par les délicats dossiers de vente des installations sportives.

Dans un climat parfois tendu, il apporte son point de vue, toujours pertinent, plein de retenue et d’humanisme.

Dans ce contexte, les mots amitié, relations humaines, valeurs chères à Henri, prennent alors tout leur sens.

Le club découvre aussi ses immenses talents de réalisateur/producteur de vidéos. Les assemblées générales ne sont plus des moments interminables et convenus et chacun prend plaisir à découvrir les rapports d’activités présentés sous forme de vidéos, interview.

En 2007, au moment de la cession du gymnase Grellet à la ville de Limoges, au prix d’un immense travail, Henri réalise un film, riche et émouvant, retraçant l’histoire du club.

Henri n’aimait pas se mettre en avant et préférait travailler dans l’ombre. Il prendra pourtant, parce que la situation l’exige, le poste de Président en 2012, poste qu’il occupera jusqu’en 2013.

Après son départ de l’ASPTT, il gardera toujours un œil avisé sur l’évolution du club.

Les 3000 adhérents de l’ASPTT Limoges d’aujourd’hui lui doivent beaucoup.

Les personnes qui ont eu la chance de le côtoyer pendant toutes ces années pleurent aujourd’hui leur ami. Ils se souviendront avec émotion de tous ces moments heureux partagés ensemble, faits de passion, de rire et empreints d’une complicité rare.

Ton recul, ta légèreté, ta capacité à relativiser et ta bonhomie vont terriblement nous manquer.

A sa femme Brigitte, admirable de soutien dans cette terrible épreuve, à sa famille, le club présente ses plus sincères condoléances.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *